Voiliers de travail
N
 Na-ak - Pirogue à balancier de l'île Atchin (Nouvelles Hébrides). On distingue en fait deux variétés de cette pirogue. L'une est pour l'usage lagunaire, c'est le na-ak à rames. L'autre, le na-ak-wala, peut sortir en mer, avec ses extrémités pointues et ses fargues et des voiles en V montées sur des espars plutôt que des mâts et amurées sur le balancier. (Kerchove)   Nabins – Bateau espagnol du 15e siècle. (Bernard) Nabby - orth. nabbie - Skiff de pêche de la côte ouest de l'Ecosse, non ponté, gréé au tiers sur un mât ayant une forte quête. La grand-voile qui n'a pas de bôme, et le foc, sont la seule voilure. Sa taille moyenne à la flottaison est de 10 mètres. (Kerchove, Warrington)) Nacelle - n.f. - syn. bachot – étym. de "nasselle" (Thesaurus 1531). 1. Barque au 16e au 18e siècle, sans voile ni mât pour passer les rivières. <--  nacelle --> 2. Embarcation légère typique des étangs du Languedoc, aux extrémités pointues, plus ou moins relevées selon les types, non pontées (ou très peu sur l'avant) et à fond plat. On en connaît quatre types selon la taille depuis le petit négafol de 4 mètres jusqu'au marinier d'une dizaine de mètres et allant en mer, en passant par le barquet et la nacelle elle-même. Cette dernière fait entre 5 et 6 mètres de long et se manœuvre aux avirons ou avec une voile latine. La nacelle est du même dessin que la bette marseillaise.  Vial de Clairvois (1), Duron, CM62p30 Nadir - Bateau de pêche de petits fonds, du détroit de Malacca. La coque est creusée dans du bois de Kelidang. Les extrémités sont verticales. Le mât atteint 10 mètres de long. Ses dimensions moyennes sont de 8 mètres de long pour 2 mètres de large avec un creux de 1 mètre. Elles lui permettent d'emporter deux tonnes et demi avec un équipage de 5 hommes. (Kerchove) Nagar orth. nugar, naggr, naggar  - Bateau de transport du Haut Nil. Sa coque est construite à franc-bord sans sans membrures, mais avec de multiples barrots transversaux raccordés par des chevilles obliques. Le gouvernail est massif d'une douzaine de planches verticales. Il y a parfois une dérive est parfois placée à l'avant. Le mât est vertical, tenu par de nombreux haubans, il soutient une énorme antenne pour une voile latine. Mais on trouve aussi une petite voile carrée sur une vergue volante reliée au mât vertical. Curieux montage ! Greenhill, Warrington nagar (photo A. Clouet) Nalavelgau - Pirogue monoxyle à balancier de Aneityum (sud des Nouvelles Hébrides). (Kerchove) Nanica bune - - étym. de l'ancien nom de la ville d'Osaka. - Bateau japonais utilisé dans la baie d'Osaka au 14e siècle au Japon. Au Moyen Age, beaucoup de types de bateaux empruntaient leurs nom  au district aux quels ils appartenaient. Ainsi on trouvait des nada, Takasago, Suma, Akashi, bizen uvani, shikawa, ashigara, awaji, taishin, naruto, tosa,  tous noms terminés par "bune" naturellement. (Turnbull) Nao - étym. du portugais ancien "naao", du grec. - syn. nau (Venise). 1. A l'origine, le mot portugais nao était très vraisemblablement un terme générique utilisé pour désigner un navire autre qu'une embarcation. 2.  La nau est issue du besoin des portugais et des espagnols d'augmenter la capacité des caravelles. Elle naviguera du 16e au 19e siècle, passant au fil des ans d'une capacité de 100 tonnes à 900 et plus. La nau du 16e siècle a deux ponts, l'un sur tout le long du navire, le second ne recouvrant que l'avant et l'arrière du navire. Elle avait trois mâts avec voiles carrées et nid-de-pie sur les deux premiers, et voile latine sur l'artimon. L'équipage était de 25 à 30 hommes. Nao (réplique de la Victoria à Bordeaux en 2015 - DR) Les naus étaient appelées caraques par les portugais quand elles étaient armées en guerre. Fernando Oliveira dans son ouvrage "Arte de guerra do mar" (1555), faisait la remarque suivante "On appelle nao ce qu'en Italie on nomme caraque et en Allemagne hourque”. Cleirac (1639) déclare que naos de Venise, naues de Venise, caraques italiennes et françaises sont ressemblantes et sont les plus gros navires de l’époque.  Certains auteurs utilisaient de plus le terme naveta pour les petites naus de 600 tx. (Jean-Yves Blot) 3. Voilier du lac Léman. (Reymond) Bonnefoux, Franck Jubelin (Les rois des océans – S & A juillet 2001 (1250 et la description), Jal   Na-oga - Pirogue monoxyle à balancier de l'île Siassi (Archipel Bismarck). Les côtés sont relevés par des fargues. Le gréement comporte deux mâts à voiles rectangulaires avec vergue et bôme. (Kerchove) Nar cf gul. Nau de Dordogne - n.f. - La nau était le plus grand bateau utilisé sur la Haute Dordogne. Elle était construite en chêne et  bourletée, c'est à dire munie d'une  “lisse" de renfort extérieur sur le bord afin de renforcer sa rigidité longitudinale (dimensions moyennes : L : 20 m, B : 4.50 m). Elle pouvait porter 30 t. Beaudouin Nau du Lot - La nau du Lot était un bateau aux flancs évasés et à seuil large, aux extrémités relevées, ayant navigué sur le Lot, en amont de Capdenac jusque dans les années 1950. (Beaudouin) Nauf - - Variation poitevine de nef en 1501. (Kerchove) Nauri - Boutre ponté, aux extrémités pointues, similaire au dhangi dont il se distingue par une étrave se terminant par une tête de perroquet et par la barre qui est fixée dans la tête de gouvernail. Il porte deux mâts avec voiles arabes et peut porter 80 tonnes. On rencontre le nauri entre les côtes du Balouchistan, le Golfe Persique et Zanzibar. (Kerchove) Nausum – Navire gaulois. dans les textes “nauso aliave quavis navi” (Ausone épître XX) Navette – Petite plate pointue aux deux bouts que l'on trouve sur le marais de Blaye (Gironde). Elle est à fond plat avec un bordé en dévers. (Beaudouin) Navezzila – Ancien petit bateau espagnol. (Jal) Navia – Petite embarcation latine monoxyle. (Jal)   Navicelle syn. navicello (it.). - Caboteur italien de la Ligurie, du 18e au 19e siècle  (dimensions moyennes : L: 18 à 21 m, B: 5 à 7 m, C: 2 à 2,70 m). La coque est à quille avec une étrave droite légèrement inclinée, et un arrière elliptique ou pointu. Il porte un trinquet avec voile à livarde appelée "trabac". Plus tard, la grand-voile latine d’origine sera remplacée par une voile à corne non bômée surmontée d'un flèche et le trabac par une voile d’étai et un foc. Des voiles additionnelles seront installées entre grand-mât et trinquet. Duron, Kerchove, NEP179, Delis navicelle (A.Clouet) Navio –  orth. Nabio. 1.     Terme générique ibérique des vaisseaux. 2.     Mais aussi, vaisseau plus petit que les naos. Il avait un gréement identique à la caravelle, mais un tonnage supérieur. Ainsi Christophe Colomb nommait-il lui-même sa "Santa Maria", un navio. Navis – Au Moyen Age, terme générique pour désigner les vaisseaux ronds. (Jal) Navis carracata - n.f. - syn. nef caraquée. – Désignait des nefs ayant adopté quelques caractéristiques des caraques mises à la mode par les génois. (Jal) Navisole – Petite nef de charge faisant l'avitaillement d'une flotte au Moyen Age. (Jal) Nawarah étym. du perse. - Barge indienne ou pakistanaise.   Ndrua orth. drua. - syn. wangga ndrua. - Pirogue double fidjienne, à coques inégales munies de fargues. Les deux extrémités de la petite coque sont tronquées. Ces pirogues étant très grandes, elles étaient construites avec des pièces de bois rapportées parfaitement ajustées entre elles, ligaturées et calfatées. On trouve une grande plateforme sur les bras reliant les coques et une plus petite au dessus pour le chef. Le gréement est celui des thamakau. Ces pirogues vont être copiées pour donner les kalia à Tonga et Wallis et les alia à Samoa. MM11-2   Nef - étym. (1050) - syn. nauf (Poitou). - Le terme est en France, un désignation poétique du mot navire. On peut le trouver, au Moyen pour désigner un grand navire ou encore, à tort, comme traduction du nao italien ou ibérique. dans les textes : - "Navire. En ce sens il n'a plus guère d'usage qu'en poësie" (Ac. Française, 1694). - "Navire. En ce sens il n'a plus d'usage qu'en Poësie où même il est vieux, & seulement au singulier, & en Blason" (Ac. Française, 1762). - "Vieux mot qui signifie navire" (Vial de Clairvois, 1793). Nef de bande – Navire de la première moitié du 16e siècle à trois mâts. Le mât de misaine et le grand mât sont prolongés par un mât de hune avec hunier. Il y a un mât d'artimon, avec parfois, semble-t-il un deuxième artimon en parallèle, chacun avec sa voile latine. Le beaupré est muni d'une civadière. Le château arrière est très relevé et porte plusieurs canons. NEP172  nef de bande Négachin étym. du provençal "noie-chien". – Autre nom du négafol. (NEP188) Négafol étym. du provençal "noie-fou". - Variété de nacelle languedocienne de 3,5 à 4 mètres pour un creux de 30 cm, utilisée dans les étangs de Petite Camargue. Contrairement à la nacelle, il n’y a pas de relevé des extrémités. NEP188, CM62 négafol (DR) Nengau orth. negau. - Pirogue monoxyle à balancier aux extrémités presque carrées prolongées par une petite plateforme, de l’île Tanna (Nouvelles Hébrides). (Kerchove) Ness sikiff - cf sgoth. Netzkahn - cf fischerkahn. Nevodnik – Bateau de pêche de la Caspienne, utilisé à l’embouchure de la Volga. C’est un grand bateau non ponté, à fond plat  (dimensions moyennes : L: 11 m, B: 2,30 m, C: 1,10 m). Il a un arrière à tableau en V, des flancs en dévers, une étrave en forme de coin, effilée sous la flottaison. (Kerchove) Nevre - n.m. - orth. neurre - Petit navire hollandais d'une soixantaine de tonneaux, principalement employé à la pêche du hareng au 19e siècle. Certains auteurs affirment que c'est une buysse. (Bonnefoux, Jal)   New Orleans lugger Lougre de pêche, mi-ponté sur l’avant, à dérive centrale sur une petite quille, de la région de la Nouvelle-Orléans (dimensions moyennes : L: 12 m, B: 4 m, C: 1,10 m). La coque construite à franc-bord a une hiloire elliptique devant le cockpit. L’avant est effilé et vertical, alors que l’arrière en V est à tableau. Le gréement comprend un mât à pible avec une grande voile au tiers. (Kerchove) New York sailing barge – Chaland gréé en sloop utilisé autrefois dans le port de New York. La coque fine avait une petite quille, des bouchains arrondis, une étrave ronde et un arrière à tableau. Les marchandises étaient chargées sur le pont plutôt qu’en cale accessible par une petite écoutille. Le gouvernail était extérieur. Le mât à pible, implanté sur l’avant avait une forte quête qui lui permettait de servir de mât de charge au-dessus de l’écoutille. Il portait une grande voile non bômée avec une petite corne qui permettait sa descente. On trouvait un petit bout-dehors portant un foc. (Kerchove)  New Zealand scow  – Gabare à voile utilisée pour le transport de marchandises lourdes ou du bétail entre la Nouvelle Zélande et l’Australie jusque dans les années 1890. Elle a un avant effilé de clipper, un arrière carré. Elle porte son chargement en pontée (deck scow) ou dans les cales (hold scow) selon le mode de construction. Le gouvernail est extérieur et pouvait être légèrement descendu en pleine mer. Deux à trois dérives centrales sont fixées dans la partie milieu. Il a deux ou trois mâts gréés en goélette ou en cotre. Ces gabares pouvaient emporter de 90 à 300 tonnes. P.A. Eaddy – Neath swaying spars – Wellington, N.Z., 1939 Newfoundland sealing punt – Bateau non ponté de Toulinguet (Terre-Neuve) pour la chasse aux phoques. La coque est construite à clins avec une quille, des flancs en dévers, un avant effilé, une étrave fortement courbée. (Kerchove) Newport boat syn. point boat. - Nom donné autrefois à un catboat de Narraganset Bay (USA). Il était construit avec une quille très profonde. Ngalawa - Il s'agit d'une pirogue kenyane ressemblant au houri mais avec un balancier, et munie d'une voile latine hissée sur un mat ayant une légère quête sur l'amant. Les kenyans les utilisent essentiellement pour la petite pêche sur les accores. (Duron) nagalawa (DR) Niao-wang – Bateau de pêche de la région de Canton (Chine). Il a un petit roof à l’arrière pour l’équipage. Il fait environ 9 mètres de long pour 2,40 mètres de large. (Kerchove) Nickie syn. Isle of Man nickey, Manx nickey, Manx nickie, Manx nicky. Fileyeur de l’île de Man à l’arrière arrondi, de 13 à 17 mètres de long pour une largeur de 4 à 5 mètres. Il a deux voiles au tiers et une voile d’étai ou un flèche selon les auteurs. Ce bateau est apparu au 19e siècle, largement copié sur le lougre de Cornouailles, pour remplacer le dandy traditionnel de l'île. Kerchove, Bethel Nickie (Johne Bethel) Nitari bune - étym. de l'ancien nom de la ville d'Osaka. - Bateau japonais utilisé dans la baie d'Osaka au 14e siècle au Japon. Au Moyen Age, beaucoup de types de bateaux empruntaient leurs nom  au district aux quels ils appartenaient. Turnbull   Niu - Pirogue monoxyle à balancier de la tribu Tuaru dans le sud de la Nouvelle- Calédonie. Il est muni de fargues et les extrémités sont couvertes. Une pagaie sert de gouvernail. Le gréement est composé d’une voile latine océanienne. Ce bateau de 6 à 8 mètres emporte 6 à 8 personnes. (Kerchove) Niyon - Pirogue à bordage et double balancier de l’île Batchian (Moluques). Les extrémités sont relevées et pointues. Il y a un petit abri construit au milieu qui déborde sur les traverses de balancier. La longueur varie entre 9 et 10 mètres. (Kerchove) No – Nom générique utilisé pour désigner les pirogues monoxyles à balancier de l’île Rossel (Archipel de Louisiade, Papouasie - Nouvelle Guinée). Ils se caractérisent par des coques longues (environ 7 mètres) et étroites, partiellement pontées et l'addition de fargues au milieu. Les indigènes distinguent plusieurs variantes : le pia-no ou pirogue femelle (pirogue utilisable par les femmes), le ma-no ou pirogue mâle (pirogue taboue pour les femmes), le para-no ou pirogue de chef, et le lia-no ou pirogue à voile qui est le plus grand des trois types. (Kerchove) No man's land boat - Coquillier américain du Massachusetts avec un avant effilé aux formes en dévers et un arrière semblable, sauf que la partie basse s'arrondit. La coque est construite indifféremment à clins ou à franc-bord. Elle est pontée et sa dérive est logée sur le côté bâbord de la quille. Le gréement, lui aussi, varie. Les uns ont deux voiles à livarde, les autres ont une grand-voile à corne et un artimon à livarde, mais ils ont tous une voile d'étai à l'avant. (Kerchove) Noank boat Sloop à dérive centrale utilisé pour la pêche à la langouste sur les côtes entre Noank et New London (Connecticut, USA). La coque est à fond plat avec un avant effilé et un arrière important avec un tableau en forme de cœur. (dimensions moyennes : LHT: 6 à 8 m, B: 2 à 3 m, C: 0,60 à 1,20 m). Il a un cockpit elliptique de 4 mètres de long, le reste étant ponté. Dans ce cockpit, en abord de la dérive, on trouve un petit vivier de 1 x 0,30 x 0,45 mètres. (Kerchove) Nobby orth. nobbie - syn. Morecambe bay prawner, Lancashire shrimper, Lancashire nobby. 1. Bateau de pêche anglais au profil de yacht avec un bordage monté sur des membrures traditionnelles  (dimensions moyennes : L: 9 m, B: 2,60 m, C: 1,10 m). Il  se présente comme un quillard à faible tirant d’eau, ponté avec un cockpit, et un franc-bord faible pour permettre de remonter les filets. Il porte un mât avec voile aurique et flèche et deux focs, l’un amuré sur un bout-dehors (long et horizontal), l’autre sur l’extrémité de l’étrave. La coque construite à franc-bord, a une étrave courbe, un arrière étroit et un étambot incliné. La mèche de gouvernail passe à travers le pont  qui déborde largement sur l’arrière. Ces bateaux peuvent s'échouer facilement, car ils ont des quilles de bouchain renforcées de bandes de caoutchouc. (Kerchove, MARITIME 3p62) 2. Palangrier à arrière pointu de l'estuaire de la Mersey, gréé avec un foc, une voile au tiers volante et une voile au tiers d'artimon à amure fixe, l'écoute se reprenant sur un espar débordant. (Kerchove) Noie-chien – Nom donné aux petites plates peu stables sur certaines de nos rivières françaises. (Bonnefoux, Duron) Nordlandsbaat – orth. nordlandsbaad. – syn. nordland. - Bateau de pêche norvégien à coque large, construite à clins, avec des extrémités identiques, élancées et relevées. Bien que marchant aussi à l’aviron, il a un mât à voile carrée, avec, parfois, un petit hunier (dimensions moyennes : LHT: 7 à 12 m, B: 1,50 à 3 m, C: 0,50 à 1 m). Warrinton, Buisson, Kerchove Norvégienne - Embarcation du 19e siècle à avant rond et relevé, utilisée par les baleiniers. (Gruss, Buisson) Numunisi - Canot monoxyle, rond de l'île Matema (archipel de Santa Cruz). (Kerchove) Nyanza – Bateau cousu du lac Victoria (Kenya). (Amos, NEP212)
Voiliers de travail - (c) tous droits réservés 2016-2018 - contact : dossiersmarine@free.fr